La série de l’été – Episode 5: Le Goéland argenté

la série de l'été: le goéland argenté

Bonjour à tous! On poursuit notre série de l’été “Identifier les oiseaux de vos vacances”! Maintenant que vous identifiez sans problème la Mouette rieuse (Lire notre article “La série de l’été – Episode 1: la Mouette rieuse”), nous vous présentons un nouvel oiseau très présent sur les plages: le Goéland argenté.


– “T’entends ça Josiane?! On parle de nous!” – “Ohlala je suis toute fébrile!”


Le Goéland argenté: fiche d’identification

Le Goéland argenté fait partie de la famille des Laridés, à laquelle appartiennent également les mouettes et les sternes.

Chez les adultes, la tête, la poitrine, le ventre et la queue sont entièrement blancs. Le dos et les ailes sont gris-bleu. Le bout des ailes est noire avec une pointe blanche. De plus, le bec jaune est massif, avec une petite tache rouge sur la mandibule inférieure. Enfin, les pattes sont rose pâle. Il n’y a pas de dimorphisme sexuel net. Le juvénile est quand à lui entièrement brun la première année. Il mettra quatre ans à obtenir son plumage d’adulte: il lui faudra pour cela passer par plusieurs mues et donc plusieurs plumages (ce qui rend son identification parfois complexe).

La taille de l’oiseau, la couleur des pattes et du manteau sont les principaux critères pour différencier les espèces de goélands.


En quelques chiffres:

  • Taille: entre 55 et 67cm

  • Envergure: de 1.30 à 1.52m

  • Poids: 790 à 959g (mâle) et de 790 à 1250g (femelle)

  • Longévité: 32 ans

On distingue deux sous-espèces: Larus argentatus argentatus vit en Scandinavie et se distingue notamment par un manteau gris plus sombre que Larus argentatus argenteus, qui préfère les îles britanniques, la Bretagne et le long des côtes du Golfe de Gascogne.


Où voir les goélands argentés?

Le goéland argenté a une aire de répartition plutôt vaste en Europe: elle s’installe sur les côtes de la mer Baltique, de la mer du Nord et sur toute la façade européenne de l’Atlantique nord. La population française occupe la partie sud-ouest de l’aire de répartition européenne et appartient majoritairement à la sous-espèce argenteus. Les effectifs français représentent environ 20% des effectifs totaux de cette sous-espèce. 


Ses habitats de prédilection

Le goéland argenté est un oiseau marin: c’est un inconditionnel du rivage! Contrairement à la mouette rieuse (Lire notre article “Si ce n’est toi...Ces oiseaux que l’on confond”), le goéland reste le plus souvent fidèle au littoral, dédaignant les terres. Il prospecte néanmoins dans les champs et les prés voisins du rivage afin de trouver quelque pitance. Nullement impressionné par l’humain, il cohabite très bien avec lui: dans les ports de pêche ou les villes de bords de mer, le goéland peut facilement trouver de la nourriture! Comme beaucoup d’autres oiseaux, il est également adepte des décharges à ciel ouvert, ce qui n’est pas sans danger.


– “C’est à moi!” – “Nan, c’est le mien!” – “Donne ça de suite!” – “Certainement pas!”


Depuis les années 1990, on note une forte croissance démographique des colonies urbaines, phénomène qui contraste avec la stagnation ou le déclin observés sur les colonies naturelles. Les sites naturels de nidification de goélands argentés sont en effet arrivés à saturation, les effectifs ayant connu une belle phase de croissance à partir des années 1960.


Au menu du goéland

Difficile de trouver oiseau plus opportuniste que le goéland argenté! Il a un régime alimentaire très varié, c’est un omnivore. La nourriture de base est toutefois marine: poissons, crustacés, mollusques, vers, qu’ils dénichent en piétinant la vase avec leurs pattes, insectes et charognes trouvés sur la plage. Des micro-mammifères complètent le menu. Enfin, ils n’hésitent pas à aller piller dans les nids: œufs et oisillons font parfois les frais de la faim du goéland! Pour finir, sa proximité avec l’humain lui offre des sources de nourriture très variés. Cette modification du comportement alimentaire, par rapport à leur régime naturel, influence beaucoup la démographie et l’écologie du goéland.


“La proximité avec les chats est également assez avantageuse!”


Comme tous les oiseaux marins, le goéland argenté peut, d’un point de vue physiologique, boire de l’eau de mer: des glandes situées au niveau du bec leur permet de rejeter le sel de l’eau.


Le temps des amours

Exception faite des colonies urbaines, le goéland argenté s’éloigne de l’homme pour nicher. Il choisit des sites dépourvus de prédateurs terrestres: îles, îlots, côtes rocheuses abruptes. Il niche en colonie pouvant atteindre quelques milliers d’individus. Le nid est construit à terre, avec des herbes, des tiges sèches et des algues. Dès avril, le couple de goélands y pond en moyenne 3 œufs qui seront couvés entre 25 et 30 jours par les deux parents. Les petits sont nidifuges: ils naissent avec du duvet et sont autonomes, bien qu’aidés par les parents. La mortalité des petits est très forte car les nids sont très souvent pillés…par les autres goélands de la colonie! Pour ceux qui survivent, l’envol survient après 5 à 7 semaines au nid.


Un vrai pirate des mers

Si le goéland argenté est facile à repérer, c’est par son comportement grégaire et bruyant. Il cherche à communiquer en permanence avec ses congénères. Son répertoire est très riche et présente une large palette de cris stridents. De plus, son comportement opportuniste le rend également aisément reconnaissable: le goéland argenté n’a peur de rien ou presque! Il est capable de manœuvres particulièrement habiles pour se procurer quelque nourriture. Le goéland argenté est également un adepte du kleptoparasitime: il poursuit un oiseau qui détient une proie jusqu’à ce que celui-ci finisse par la lâcher et l’abandonner. Bruyant, affamé et malin: difficile de rater le Goéland argenté!


“Il faut dire qu’on fait tout pour se rendre inratables!”


Et c’est sur ce vol éhonté que nous refermons ce numéro de notre série de l’été!

Vous avez des questions? Une petite envie de papoter avec nous? Retrouvez Une histoire de plumes sur FacebookTwitterInstagramPinterestGoogle+ et LinkedIn. Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact!


Sources et recommandations:

Share this post
  , , , , , , , , , , , ,