Quand l’oiseau fait son nid

le nid des oiseaux

Nous voici de retour cette semaine sur le blog d’Une histoire de plumes avec un nouvel article tout plein d’informations pa-ssio-nnantes! On a en effet décidé de vous parler d’un édifice cher aux oiseaux: leur nid.


“Ouaiiiiis!! On y va, on y va!”


J’aime cet enthousiasme.

Un nid sur un territoire

Si certaines espèces peuvent conserver un territoire à l’année, le fait qu’un oiseau se mette en quête d’un territoire, et surtout le défende face à d’autres individus, reste le plus souvent directement lié au cycle de reproduction. Au début de la saison de reproduction, l’oiseau (généralement le mâle) cherche à s’approprier un espace où sera élevée sa future progéniture. Il faut donc que le dit-espace présente suffisamment de ressources alimentaires et offre une sécurité suffisante vis-à-vis des prédateurs.


“Comme si on était des dangereux prédateurs…”


Euuuh oui un peu quand même, on l’a vu il y a quelques temps

La superficie de ce territoire est très variable, allant de quelques mètres carrés pour un passereau à plusieurs milliers d’hectares pour un rapace. Les oiseaux qui nichent en colonies ont quant à eux un espace encore plus réduit!

Une fois le territoire choisi, le mâle va dépenser beaucoup d’énergie en chant et/ou en parade pour y attirer une femelle. Si celle-ci est conquise par les efforts du mâle et les potentialités du territoire, alors la construction du nid peut commencer.


“Les gars, si vous avez besoin d’un coup de main ou d’un avis, surtout n’hésitez pas!”


Oh ben c’est gentil, ça.

La construction du nid

L’oiseau peut choisir de reprendre un nid ancien, que ce soit le sien ou celui d’un autre oiseau, ou de repartir de zéro et d’en construire un nouveau. Selon les espèces, l’emplacement va être choisi par le mâle ou la femelle mais rarement par les deux. L’emplacement du nid a une grande importance, notamment en terme de sécurité. Les petites espèces auront tendance à faire des nids bien cachés quand les plus grosses vont chercher des lieux difficiles d’accès pour construire leur grand nid.

Les matériaux de construction vont évidemment dépendre du lieu où le couple s’établit. Les oiseaux peuvent faire preuve d’une grande inventivité pour construire le nid: végétaux, boue, crins et laine…Mais également des détritus en provenance direct des activités d’Homo sapiens sapiens, espèce bien salissante.


“Alors que bon, c’est quand même pas compliqué de mettre ses déchets à la poubelle!”


On est bien d’accord.

Les nids vont être de forme et de taille extrêmement variés selon les espèces. Petit tour d’horizon, du plus simple au plus élaboré…


Le nid rudimentaire…voire absent!

Il s’agit d’un petit creux dans le sol que la femelle façonne avec son ventre. Il peut y avoir quelques matériaux mais cela reste un nid rudimentaire. Huîtrier-pie, Bécasse des bois, Engoulevent d’Europe mais aussi Effraie des clochers sont adeptes de cette simplicité!

Les amas de branches

Souvent sur l’eau ou à proximité, ces nids sont constitués d’un enchevêtrement sommaire de branchages. Les guifettes élaborent par exemple ce genre de nids.

Les plates-formes aménagées

On note déjà plus de finesse dans l’élaboration de ces nids car les branches qui le composent sont entrelacées plutôt finement. L’aménagement intérieur est lui aussi plus soigné. Les Cigognes blanches, qui affectionnent ce type de nid, y reviennent d’année en année après leur migration et le ré-aménage à chaque fois, lui ajoutant du volume.

Les cuvettes

Encore plus élaborés, ces nids présentent une architecture soignée et un aménagement intérieur confortable. Les Anatidés, la famille des canards, édifient ces nids près des plans d’eau, dans la végétation aquatique.

Les nids en coupe ou en boule

Il s’agit du type de nid le plus connu! Bien qu’il demande énormément de travail, de patience et d’énergie, de nombreux oiseaux dont les passereaux ont adopté ce type de nid. Le matériel végétal est finement entrelacé, l’intérieur du nid est douillet grâce à des matériaux très fins.

Les cas particuliers

Les oiseaux construisent un nid adapté à leur mode de vie. Ainsi, pour la femelle Tadorne de Belon, canard au plumage très coloré, ce ne serait que pure folie que de s’installer dans un nid au bord de l’eau! Le renard aurait vite fait de la repérer et d’en faire son casse-croûte…Aussi, elle préfère s’installer en sous-sol: dans un terrier de lapin! De même, le Martin-pêcheur creuse une galerie dans la rive avec le bec, tout en évacuant la terre avec les pattes. Plus exotique, les nids des Tisserins sont des prouesses architecturales qui leur assure une protection efficace face aux prédateurs.


“Pfiouuuuu…rien que d’y penser, ça m’épuise”

La fonction du nid

Ces constructions ne sont absolument pas la “maison” des oiseaux! Ils ne les construisent non pour y vivre mais pour y déposer leurs œufs et y élever leurs jeunes. Rester à un point fixe sur une longue période peut rendre vulnérable à la prédation. Aussi, dès que les jeunes sont élevés, tout le monde quitte le nid!


“Nom de nom!! J’aurais jamais pensé!”


Je sais, c’est fou.

Allez, c’est tout pour aujourd’hui, on vous retrouve la semaine prochaine!

Rudimentaire ou merveille architecturale: quand l'oiseau fait son nid! Cliquez pour tweeter


Sources et recommandations:

Share this post
  , , , , , , , , , , , ,