Comment aider les oiseaux pendant l’hiver?

Nouvel article du bird-blog d'une histoire de plumes: apprenez comment aider les oiseaux pendant l'hiver

Bonjour à tous! Comme vous l’avez très certainement constaté, les températures automnales jusqu’ici clémentes commencent à baisser. C’est le moment parfait pour donner un petit coup de pouce aux oiseaux de votre jardin afin de les aider à passer l’hiver!


“Oh…Mais…Oh mais non…C’est l’hiver qui arrive, là?!”


Vous trouverez dans le Bird-Blog un article complet sur le nourrissage des oiseaux du jardin pendant l’hiver: Nourrir les oiseaux en hiver”, qui explique notamment pourquoi il est important de nourrir les oiseaux pendant la mauvaise saison. Dans cet article, nous détaillerons en complément les différentes actions à mettre en place pour aider les oiseaux en hiver.


Etape n°1: nourrir

Et oui, c’est la première action à mettre en place pour aider les oiseaux des jardins! Vous pouvez commencer à nourrir les oiseaux à partir de la mi-novembre et jusqu’au mois de mars. Pour ma part, cette année, j’ai commencé à placer dans mon jardin des points de nourriture dès fin septembre afin de donner un coup de pouce aux oiseaux migrateurs. 

La seule règle vraiment importante dans le nourrissage des oiseaux des jardins n’est pas tant quand vous commencez mais de les nourrir dans la durée. En cas d’arrêt brutal, les oiseaux seraient alors contraints de perdre du temps et de l’énergie à rechercher de nouveaux points de nourriture alors que les journées d’hiver sont déjà bien courtes. Ne commencez à disposer de la nourriture que lorsque vous êtes prêts à en mettre chaque jour!

Concernant la nourriture pour oiseaux, il est intéressant de mélanger beurre et margarine avec des graines et des fruits comme la pomme et la poire. Des pains/boules de graisse se trouvent facilement dans le commerce. Il est important d’éviter les aliments trop salés. Les graines de tournesol, les cacahuètes, le maïs, les noix…Tout ceci constitue un repas de roi pour les oiseaux! Les graines de courge sont également très appréciés!

Il est très facile de faire ses propres pains de graisse végétale. Il suffit de mélanger des graines pour oiseaux dans de la graisse végétale fondue, bien mélanger et verser le mélange dans de petits moules en silicone. Placez au centre un petit fil de fer qui vous permettra d’accrocher votre pain de graisse et laissez refroidir avant de démouler. En plus d’être économique, cette “recette” permet d’éviter les dangereux filets des boules de graisse vendues dans le commerce! Pour ma part, je réserve cette recette pour les périodes de grands froids, privilégiant les graines de tournesol, seules ou en mélange, en temps normal.


“Ahlala moi, quand on prépare à manger, j’adore-j’adore-j’adore!”


Etape n°2: donner à boire

Action très aisée à mettre en place et pourtant majoritairement négligée dans les jardins: mettre en place un abreuvoir! La seule contrainte est d’en changer l’eau chaque jour et de la maintenir propre. Cela est indispensable pour éviter la propagation de maladies au sein des populations d’oiseaux. Lorsqu’il gèle, vous pouvez remplir l’abreuvoir d’eau tiède et ce, deux fois par jour.

L’abreuvoir en lui-même ne doit pas être trop profond, afin d’être accessible aux petits passereaux qui visiteront en majorité votre jardin. Une petite coupelle, une soucoupe d’ordinaire placée sous vos pots de fleurs, voilà qui est suffisant! Si la soucoupe est de grande taille, vous pouvez y disposer quelques pierres afin de la stabiliser et de permettre aux petits oiseaux de s’y percher pour boire.

Autre dispositif intéressant si vous avez un point d’eau comme une mare ou un récupérateur d’eau ouvert: l’abreuvoir flottant. Il donne aux oiseaux un accès à l’eau en toute sécurité!

L'abreuvoir flottant, un des conseils pratiques pour aider les oiseaux, dernier article du Bird-Blog d'une histoire de plumes

Etape n°3: disposer un abri

Un abri pour les oiseaux peut se révéler fort utile lors des nuits très froides. En effet, pour maintenir leur température corporelle (qui tourne autour de 40°C chez les oiseaux), les oiseaux brûlent énormément d’énergie. Pour limiter l’impact du froid, les oiseaux gonflent leur plumage: la couche d’air alors formée leur sert d’isolant. Certaines espèces se rassemblent en grands dortoirs et les individus se blottissent les uns contre les autres. Lorsque les hivers sont particulièrement rigoureux, les organismes des oiseaux sont mis à rude épreuve. Pour les aider, vous pouvez installer des nichoirs ou des boites-dortoirs!

Les nichoirs s’installent en effet durant l’automne et au début de l’hiver. Cela donne aux oiseaux le temps de les observer et de se familiariser avec l’installation avant de les explorer au printemps. De plus, lors de nuits très froides, les oiseaux peuvent parfois s’y réfugier s’ils ne trouvent d’autres solutions de repli dans de petits espaces restreints.

Vous pouvez également leur fabriquer des boites-dortoirs, de configuration différente de celle des nichoirs, à installer à l’abri du vent. En effet, à la différence du nichoir, l’entrée doit être située très près de la base afin d’éviter à la chaleur de s’échapper. Des barres horizontales permettront aux oiseaux de se percher pour la nuit. La taille de la boite est sans importance: plus elle est grande et plus elle pourra potentiellement accueillir des oiseaux! 

La boite-dortoir, une idée pratique pour aider les oiseaux du nouvel article du bird-blog d'une histoire de plumes

Etape n°4: préparer le jardin pour le printemps

Durant l’hiver, période creuse pour les jardiniers, c’est le bon moment pour (re)penser votre jardin afin d’en faire un endroit favorable à la biodiversité en général et aux oiseaux en particulier! L’idéal étant de proposer aux oiseaux différents étages de végétation: chacun peut ainsi y trouver sa place et pourquoi pas, sa nourriture.

Garder un vieil arbre pour les pics et les mésanges, planter des arbustes denses (d’espèces locales surtout), choisir une haie naturelle composée de plusieurs espèces de végétaux, planter des végétaux grimpants…Prenez le temps en hiver de choisir quels aménagements votre jardin pourrait faire l’objet au printemps!

Prenez la bonne résolution de bannir tous les produits chimiques de votre jardin. Vous pouvez également favoriser les insectes dont se délecteront les oiseaux en installant des hôtels à insectes.


“Ah oui, les insectes, ça c’est délicieux, miamiamiamiam!”


Mais au fait: pourquoi faire tout ça?

Après tout, pourquoi se donner tant de mal à nourrir les oiseaux de nos jardins? Ne peuvent-ils pas se débrouiller tous seuls? Ce sont après tout des animaux sauvages!

En réalité, nous savons aujourd’hui que les espèces d’oiseaux communs sont menacées et en grande partie par les activités humaines: destruction et/ou fragmentation de leurs habitats, diminution drastique des ressources alimentaires, des sites de reproduction, prédation, pollution…La dernière étude menée conjointement par le CNRS et le Muséum National d’Histoire Naturelle publiée ne mars dernier a montré que les populations d’oiseaux des champs ont été réduites d’un tiers en quinze ans.

En faisant un geste pour favoriser l’avifaune dans son  jardin, chacun participe à la préservation de la biodiversité et des espèces menacées. Et cela permet également de faire de belles observations dans son jardin au quotidien!




Vous avez des questions? Des idées d’articles à me soumettre?

Retrouvez Une histoire de plumes sur FacebookTwitterInstagramPinterestGoogle+ et LinkedIn.

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact!


Sources et recommandations:

Share this post
  , , , , , ,