La série de l’hiver : le Pluvier argenté

Identifier

Dans ce nouvel épisode de notre Série de l’hiver, intéressons-nous cette fois-ci à un limicole : le Pluvier argenté.

Le Pluvier argenté : fiche d’identification

Le Pluvier argenté, sujet du nouvel article du Bird-Blog d'Une histoire de plumes

Oiseau du littoral et des vasières, le Pluvier argenté se distingue par son élégante silhouette et son plumage nuptial tout en contrastes. Lorsqu’il nous rend visite, en migration et en période d’hivernage, son plumage est beaucoup plus discret mais caractéristique par son motif d’aspect « écailleux » sur le dessus du corps.

Parmi ses autres cousins pluviers, il est le plus grand, le plus haut sur pattes. Son bec est fort, relativement court par rapport à la taille de sa tête toute en rondeurs. En vol, une large barre alaire blanche est visible, la plus apparente chez toutes les espèces de pluviers.

On l’observe souvent en position de guet, gardant ses distances. Il peut également se mêler à d’autres limicoles, en particulier lors des rassemblements hivernaux.

Le Pluvier argenté en trois chiffres :

  • Taille : 29cm

  • Envergure : 71-83cm

  • Poids : 140 à 210g

Pour en savoir plus sur la famille des Limicoles, retrouvez le numéro de la série « Une histoire d’Oiseaux » qui lui avait été consacré (clic-clic sur la vignette !)

Une histoire d'oiseaux: les limicoles

 

Où observer le Pluvier argenté ?

Le Pluvier argenté, sujet du nouvel article du Bird-Blog d'Une histoire de plumes

Le Pluvier argenté se reproduit dans la toundra des côtes arctiques, à l’exception du Groenland. Il rejoindra les côtes ouest de l’Europe et nord-ouest de l’Afrique à la fin de la saison de reproduction. Les premiers adultes arrivent ainsi en France dès le mois d’août. Ils repartiront à la fin du mois de mars, débutant leur nidification un mois plus tard.

Ses habitats de prédilection

Le Pluvier argenté, sujet du nouvel article du Bird-Blog d'Une histoire de plumes

Lorsque le Pluvier argenté nous rend visite en étape migratoire, il est principalement repérable sur les vasières, les lagunes sablonneuses peu profondes et les plages. Il les explore à la recherche de nourriture, seul ou accompagné de quelques congénères. On peut parfois le surprendre à l’intérieur des terres, sur les lacs et les réservoirs. En période de reproduction, il se plait dans les paysages de collines arides jouxtant des toundras caillouteuses. Les zones de toundras riches en végétation (roseaux, mousses, lichens) lui assurent gite et couvert durant cette période exigeante.

Sur ses lieux d’hivernage en revanche, il peut exploiter la ressource alimentaire en larges bandes, s’associant avec ses congénères ou d’autres espèces de limicoles. Comme de nombreuses espèces de limicoles, le Pluvier argenté modifie son comportement au cours de son cycle de vie et devient bien plus grégaire en hiver qu’en période de reproduction.

Au menu du Pluvier argenté

Le Pluvier argenté, sujet du nouvel article du Bird-Blog d'Une histoire de plumes

Comme tous les membres de sa famille, grâce à son bec spécialisé, le Pluvier argenté est un spécialiste de l’exploitation des vasières…Mais pas que !

Ainsi, dans la toundra, il va activement rechercher des petits insectes ainsi que quelques graines et herbes. Une fois arrivé sur ses zones littorales d’hivernage, il parcourt les vasières à marée basse à la recherche de vers marins, de petits crustacés, de mollusques et d’insectes.

Fait étonnant, le Pluvier argenté peut adopter un comportement territorial fort sur ses zones d’alimentation, défendant âprement sa ressource face à la concurrence !

Le temps des amours

Le Pluvier argenté, sujet du nouvel article du Bird-Blog d'Une histoire de plumesUn Pluvier argenté en plumage nuptial

Lorsqu’ils sont de passage sous nos latitudes, mâle et femelle de pluvier argenté se ressemblent beaucoup, il est très difficile d’observer un dimorphisme sexuel. En période de reproduction, il est toutefois possible de noter une petite différence de plumage. Ainsi, le contraste entre les faces supérieure et inférieure du corps est un peu moins net chez la femelle que chez le mâle. Le dessus du corps de la femelle tend légèrement vers le brun et le noir mat chez le mâle est mêlé d’un peu de blanc chez la femelle.

Le Pluvier argenté atteint sa maturité sexuelle à l’âge de 2 ou 3 ans. Les couples sont fidèles d’une année sur l’autre au partenaire ainsi qu’au site de reproduction. Les nids sont de simples dépressions creusées dans le sol, tout juste renforcées de petites pierres. L’intérieur est agrémenté de mousse et de lichens. Mâle et femelle alternent pour couver les 4 œufs durant près d’un mois. 

Pluvier argenté ou Pluvier doré ?

Lors de la migration pré-nuptiale, de la fin du mois de mars à la fin-mai, les adultes reproducteurs de pluviers commencent à revêtir leur tenue d’apparat. C’est à cette période, lorsqu’ils stationnent quelques temps sur une étape migratoire avant de rejoindre leurs sites de reproduction, qu’une confusion est possible entre deux espèces de pluviers.

En effet, à ce moment de leur cycle de vie, le Pluvier argenté et le Pluvier doré arborent tous les deux un « costume » de plumes contrasté. Si chez les deux espèces, le dessous du corps est un beau noir mat, en particulier chez le mâle, le Pluvier doré présente, comme son nom l’indique, des nuances dorées sur le dessus quand le Pluvier argenté sera uniquement noir et blanc. Il gardera d’ailleurs cette nuance sur son plumage internuptial.

Autre critère d’identification d’importance, en vol cette fois-ci : le Pluvier argenté arbore une barre alaire blanche beaucoup plus large que le Pluvier doré. 

Et comme vous en avez maintenant pris l’habitude, quelques images de Pluvier argenté pour compléter tous ses éléments d’identification !

 

Et c’est tout pour aujourd’hui ! Vous avez des questions ? Une petite envie de papoter d’oiseaux ? Une idée de sujet, d’une thématique que vous souhaiteriez que j’aborde dans un article ? Retrouvez-moi sur FacebookTwitterInstagramPinterest et LinkedIn

Sources et recommandations :

Une histoire de plumes

Vous avez une question, une remarque, une suggestion ?

N'hésitez pas à me contacter en remplissant le formulaire ci-contre !

2 + 5 =

Anne Parisot

06 35 38 57 97

contact@unehistoiredeplumes.fr

Community Management

Rédaction de contenus

L'Atelier

Le Bird Blog

Mentions Légales

Politique de Cookies (UE)

Politique de confidentialité

Retrouvez Une histoire de plumes

sur les réseaux sociaux !

Copyright © 2024 - Une histoire de plumes - Tous droits réservés - Illustrations : Manon Tissidre - La Queue Touffue
error: Contenu protégé par des droits d'auteur !