Prête-moi ta plume: la mue chez les oiseaux

La mue chez les oiseaux

Bonjour à tous et bienvenue sur le blog d’Une histoire de plumesCette semaine, on vous a préparé un petit sujet des plus passionnants!


“…”

 


Ah ben super, ça fait plaisir.

Allez, on démarre avec une question: Savez-vous quelle structure constitutive d’un oiseau fait de lui un être absolument unique dans le règne animal?


 

“Euuuh…AH! Je sais, je sais! Le bec!”


Non. Les ornithorynques en ont un.


 “Ils peuvent voler! En faisant comme ça!”


 

On se rapproche. Ils volent grâce à des?? A des??

 


 

“Des nageoires!!”


Mais non, faites un effort, bon sang!

Si les oiseaux peuvent voler, c’est grâce à une structure absolument unique dans l’histoire de l’évolution, j’ai nommé, la plume!

Une structure unique

La plume d’un oiseau va naître à partir d’un petit épaississement de la peau, appelée “placode” et va grandir par prolifération cellulaire. Elle est composée à 80% de kératine, molécule qui constitue également les poils des mammifères. La différence entre les deux? Le type de molécule. Les poils de mammifères sont composés d’alpha-kératine et les plumes des oiseaux de béta-kératine, que l’on retrouve également chez les reptiles.


“Même moi, petit-serpent-tout-mignon, j’en ai de l’alpha-kératine?!”

 


Et oui!

La répartition des plumes

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les oiseaux n’ont pas des plumes sur tout le corps mais uniquement sur certaines zones, appelées les ptérylies. Les zones sans plumes sont, quand à elles, nommées les aptéries.

Les oiseaux ont plusieurs sortes de plumes sur le corps, en fonction de leur rôle.

  • Le duvet est constitué de plumes très fines mais à fonction isolante car elles sont regroupées en nombre.

  • Les plumes dites “de contour sont beaucoup plus longues et rigides.

  • On distingue les plumes de vol (rémiges), les plumes de la queue (rectrices) et les plumes du corps (tectrices).

La plus forte densité de plumes se trouve au voisinage de la tête. Ainsi, chez le Cygne, sur les 25.000 plumes de son corps, 80% se situe sur le cou et la tête!

De manière générale, les oiseaux aquatiques ont une densité de plumes plus importante que les autres oiseaux, plumage qui joue alors un rôle essentiel dans la protection thermique.


 

 

“Et on est aussi malins pour voler des cookies, hihi”


En plus de lui permettre de voler, le plumage d’un oiseau a plusieurs fonctions essentielles:

  • La protection contre les agressions de l’environnement.

  • L’isolation thermique, grâce à la présence d’une couche d’air entre la peau et les plumes.

  • Le camouflage, lorsque le plumage est de couleur discrète.

  • La communication, avec des plumages colorés pour séduire une femelle par exemple.

C’est pour toutes ces raisons que les oiseaux se doivent de garder leur plumage en excellent état. Ils y consacrent plusieurs heures par jour afin de le nettoyer de toute impureté.


“Et la toilette, c’est important!”


Une étape essentielle: la mue

Et parce qu’il leur faut garder en toutes circonstances un plumage impeccable que chaque oiseau renouvelle ses plumes plusieurs fois par an: on dit qu’il mue. Une plume dont la croissance est terminée est en effet une plume morte. Elle va donc s’user et s’abîmer au cours du temps du fait des frottements (air, nid…).

Les plumes vont être remplacées avant et après la période de reproduction. Il s’agit d’un processus complexe, très coûteux en énergie pour l’oiseau.

Selon son mode de vie, chaque espèce va adopter une stratégie de mue différente de celles de ses voisins. Ainsi, les oiseaux aquatiques ont tendance à perdre toutes leurs plumes de vol d’un coup. Incapables de voler et donc très vulnérables, ils se rassemblent alors sur des plans d’eau tranquilles pour mieux faire face à d’éventuels prédateurs. A l’inverse, les rapaces ne peuvent se permettre de longues périodes sans voler: ils ont besoin d’aller chasser pour se nourrir. Leurs plumes de vol vont alors tomber une par une, parfois de façon symétrique, sur chaque aile. Ainsi, l’aile est certes “trouée” mais le vol est encore possible!


 

“Wo bon sang, j’crois bien que j’ai tout compris!”


 

Tant mieux!

On se retrouve la semaine prochaine pour d’autres infos tout aussi épatantes!


Prête-moi ta plume: la mue des oiseaux Cliquez pour tweeter

Sources et recommandations:

Share this post
  , , , , , , , , , , , , , ,