Si ce n’est toi…Ces oiseaux que l’on confond! Episode 4

Identifier

Parce qu’elles se ressemblent, qu’elles ont les mêmes attitudes, qu’elles évoluent dans le même milieu ou qu’elles ont un nom assez proche, parfois, faire la différence entre deux espèces n’est pas chose aisée. Dans ce quatrième numéro de « Si ce n’est toi… », intéressons-nous à quatre nouveaux « duos » d’oiseaux que l’on peut facilement confondre !

Sterne ou mouette ?

Les sternes et les guifettes, sujet du nouvel article du bird-blog d'une histoire de plumes

Sterne caugek

S’il est facile de confondre mouette et sterne, c’est notamment parce qu’il s’agit de deux espèces « cousines », appartenant à la même famille : les Laridés.

Toutefois, au premier coup d’œil, les sternes se reconnaissent par des ailes longues et étroites ainsi que par leur queue longue et fourchue. Leur élégante apparence est à l’origine de leur surnom d’ “hirondelles de mers”. Si certaines espèces de mouettes peuvent être particulièrement élégantes, leur silhouette est moins effilée et aérodynamique que les sternes.

Le comportement en vol des sternes les différencient également de leurs cousines les mouettes. Elles sont en effet spécialistes de la pêche de petits poissons, tels que les lançons ou les anchois. Afin de les repérer et de les capturer, elles sont capables d’effectuer un vol stationnaire au-dessus de l’eau. Les sternes peuvent alors réaliser des piqués d’une précision redoutable ! Les mouettes, le plus souvent, ont un régime alimentaire plus varié et un comportement plus opportuniste.

Mouette rieuse

Mouette rieuse

Pigeon biset ou tourterelle turque ?

Pigeon biset

Voici deux oiseaux de notre quotidien que l’on confond régulièrement ! D’ailleurs, nos amis les anglais les désignent par le même nom: « Dove ». Autre point commun : les deux espèces sont assez proches de l’homme et de ses activités dont ils savent tirer profit pour leurs ressources alimentaires.

Le Pigeon biset est le plus trapu des deux, la Tourterelle turque est plus petite, sa silhouette est plus fine. Le Pigeon biset se distingue également par sa tête ronde et ses reflets métalliques verts et violacés sur les côtés du cou. Ses pattes sont rouges alors qu’elles sont rosâtres chez la Tourterelle. Celle-ci présente un plumage de couleur plus uniforme et, chez les adultes, on distingue un net demi-collier noir.

Très présents dans notre paysage sonore quotidien, on peut également les distinguer par leurs chants. Alors que le Pigeon roucoule, de façon assez plaintive, la Tourterelle répète son « koukouh kou » à de (très) nombreuses reprises.

Tourterelle turque

Tarier ou Traquet ?

Tarier pâtre

Voilà deux espèces qui m’ont un peu embêtée lorsque j’ai commencé à m’intéresser aux oiseaux, moins par leur ressemblance physique…que par la similitude de leurs noms ! En effet, il y a encore quelques années, le Tarier pâtre était appelé…Traquet pâtre. (Encore aujourd’hui, je bute systématiquement sur le nom du Tarier !)

Les deux espèces font partie de la même famille : les Muscicapidés. Ce sont donc deux espèces proches mais, fort heureusement, plusieurs critères les distinguent.

En plumage nuptial, le mâle du Tarier pâtre s’identifie par un plumage tricolore : noir, blanc et roux. La femelle lui ressemble mais avec un plumage bien plus terne et estompé. Le Tarier pâtre est plus petit que le Traquet motteux, sa silhouette est arrondie, un peu comme un Rougegorge, l’un de ses autres cousins.

Le Traquet motteux se reconnait à sa silhouette fine et son bandeau noir sur les yeux. Posé, il adopte une posture élégante, bien moins « ronde » que le Tarier pâtre. En vol, on l’identifie aisément par son croupion blanc et par les rectrices, les plumes de la queue, terminées par un « T » noir inversé qui se voit de loin.

Autre critère de différenciation entre ces deux espèces : si le Tarier pâtre est sédentaire dans la plupart de nos régions, le Traquet motteux est une espèce migratrice, hivernant en Afrique équatoriale.

Traquet motteux

Mésange nonnette ou Mésange boréale ?

Mésange nonnette

Voici deux petits passereaux qui non seulement font partie de la même famille, les Paridés, mais qui se ressemblent quasiment trait pour trait ! S’il est plus simple d’observer leurs différences sur les photos, il est plus difficile de les identifier de façon certaine sur le terrain. Voici quelques éléments de différenciation :

  • Le meilleur critère reste leur voix et bien écouter le chant de chacune des deux espèces permet de confirmer leur identification.

  • La calotte de la Mésange nonnette est d’un noir brillant, quand elle est noire d’aspect mat chez la Mésange boréale.

  • La Mésange nonnette présente des joues blanches avec une zone d’un brun-gris vers la nuque. La Mésange boréale, quant à elle, a des joues entièrement blanches.
  • Critère d’identification plus aléatoire : la Mésange boréale présente une zone pâle le long de ses rémiges secondaires (plumes des ailes), zone tranchant avec le reste gris-brun de l’aile fermée. La Mésange nonnette ne présente pas cette couleur pâle sur les ailes.

  • Enfin, la Mésange nonnette est sédentaire en France. Peu farouche, elle fréquente bien volontiers les mangeoires en hiver. La Mésange boréale est sédentaire mais s’observe principalement dans le quart nord-est de la France. Elle est également plus farouche que sa cousine, moins observée dans les jardins. 

Mésange boréale

Et c’est tout pour aujourd’hui ! Vous avez des questions? Une petite envie de papoter « oiseaux » ? Retrouvez-moi sur FacebookTwitterInstagramPinterest et LinkedIn

Sources et recommandations :

Une histoire de plumes

Vous avez une question, une remarque, une suggestion ?

N'hésitez pas à me contacter en remplissant le formulaire ci-contre !

9 + 2 =

Anne Parisot

06 35 38 57 97

contact@unehistoiredeplumes.fr

Community Management

Rédaction de contenus

L'Atelier

Le Bird Blog

Mentions Légales

Politique de Cookies (UE)

Politique de confidentialité

Retrouvez Une histoire de plumes

sur les réseaux sociaux !

Copyright © 2024 - Une histoire de plumes - Tous droits réservés - Illustrations : Manon Tissidre - La Queue Touffue
error: Contenu protégé par des droits d'auteur !