Si ce n’est toi…Ces oiseaux que l’on confond! Episode 2

Apprendre à faire la différence entre des oiseaux que l'on confond souvent, le nouvel

Bonjour à tous! Dans un premier numéro (Lire l’article Si ce n’est toi…Ces oiseaux que l’on confond!), nous nous intéressions aux différences entre chouette et hibou, goéland et mouette ainsi qu’entre pingouin et manchot. Cette semaine, on s’attarde sur d’autres espèces qui se ressemblent beaucoup mais qui sont malgré tout bien différentes. Vous êtes prêts?

“Ouiiiiii, je suis prêt!”

Martinet ou hirondelle ?

J’ai déjà eu l’occasion de vous présenter martinets et hirondelles dans des numéros d’Une histoire d’Oiseaux. Ces deux espèces se ressemblent beaucoup et on les observe dans nos régions à la même période car ce sont des oiseaux migrateurs: cela augmente les probabilités de confusion…

Tout d’abord, hirondelles et martinets ne font pas partie de la même famille: les hirondelles font partie de la famille des Hirundinidés, les martinets des Apodidés. Les Martinets n’appartiennent pas à l’Ordre des Passériformes, c’est-à-dire des passereaux. Ils font partie de l’Ordre des Apodiformes, comme les colibris, dont ils sont donc plus proches cousins que les hirondelles.

Le nom de la famille des Apodidés reflète une de leurs principales caractéristiques: leurs petites pattes, si minuscules qu’ils ont bien du mal à redécoller si d’aventure ils se sont posés au sol. Toutes les espèces d’hirondelles, quant à elles, n’ont aucun mal à se poser: on les observe d’ailleurs très souvent posées sur des fils électriques.

Pour découvrir plus en détails ces oiseaux fascinants, cliquez sur les vignettes ci-après

Découvrez la famille des hirondelles grâce au nouvel article du Bird-Blog d'Une histoire de plumes

Découvrez les martinets dans le nouvel article du Bird-Blog d'une histoire de plumes

Moineau ou accenteur ?

Les moineaux font partie de la famille des Passéridés. Ce sont des passereaux d’allure robuste, à bec conique typique des granivores. Le Moineau domestique est l’oiseau anthropophile par excellence ! Il aime vivre près des habitats humains: villes, villages, jardins, gares, cimetières, parcs urbains…Le moineau domestique est sociable et grégaire: il apprécie la compagnie de ses congénères. Il est également sédentaire: il s’agit probablement de l’espèce d’oiseau la plus casanière d’Europe de l’Ouest! 

Il est aisé de le confondre avec un autre petit passereau des jardins, qui fait partie quant à lui de la famille des Prunellidés: l’Accenteur mouchet. De loin, son plumage semble en effet uniformément sombre. En s’y attardant de plus près, on distingue mieux les nuances de brun foncé rayées de noir. Mais son bec est sombre et beaucoup plus fin, l’Accenteur mouchet étant majoritairement insectivore. De plus, sa tête et sa poitrine sont d’un gris qui se repère aisément. Enfin, dernier point qui peut aider à son identification, l’accenteur mouchet est le plus souvent seul, contrairement au moineau.

apprendre à faire la différence entre l'accenteur mouchet et le moineau domestique, un article du bird-blog d'une histoire de plumes

Corneille ou corbeau ?

Encore deux oiseaux que l’on confond bien souvent! Mais contrairement aux cas précédents, corneilles et corbeaux font partie de la même famille: les Corvidés (Lire l’article Une histoire d’Oiseaux: Corbeaux & Cie).

La Corneille noire présente, comme son nom l’indique, un plumage luisant entièrement noir. On peut y observer quelques reflets pourpres. Le bec est noir, très puissant et emplumé à la base. Il lui permet d’avoir un régime alimentaire très varié, allant de la charogne aux graines et aux fruits. C’est elle que vous apercevez le plus souvent au quotidien dans votre environnement.

Le Grand Corbeau présente lui aussi un plumage noir mais avec des reflets plutôt bleutés et violets. Toutefois, il se distingue de sa cousine corneille par une taille bien plus imposante (69cm contre 53cm) et par un bec beaucoup plus fort, noir et légèrement recourbé. Si on peut l’observer dans des zones urbaines, ils préfèrent les habitats sauvages, des zones côtières aux hautes montagnes.

apprendre à faire la différence entre le grand corbeau et la corneille noire, un article du bird-blog d'une histoire de plumes

Mais que ce soit la corneille noire ou le grand corbeau, leurs grandes capacités intellectuelles leur permettent de s’adapter à bon nombre de milieux et d’en tirer le meilleur parti. Cela n’empêche pas plusieurs membres de la famille des corvidés, dont la Corneille noire, de figurer sur la liste des nuisibles…

Merle ou grive ?

Encore deux visiteurs réguliers de nos jardins ! Et tous deux appartiennent à la même famille, les Turdidés. Le merle noir mâle est assez facile à reconnaître: plumage entièrement noir mat, bec jaune et un comportement peu farouche envers l’humain. En revanche, l’identification de la femelle peut être plus perturbante pour un novice: elle présente un plumage brun sombre sur le dessus et plus clair sur le dessous, dessous quelque peu moucheté. Et c’est comme cela que l’on peut la confondre avec une grive musicienne, oiseau de taille à peine plus petite que le merle noir! D’autant plus qu’il existe une grande variabilité individuelle quant à la couleur du plumage chez la femelle de merle noir…Il faut s’attacher à observer le dessous de l’oiseau: la grive musicienne est bien plus claire et le contraste des petites taches est beaucoup plus net que chez la femelle du merle noir.

apprendre à faire la différence entre un merle noir et la grive musicienne, un article du bird-blog d'une histoire de plumes

Femelle de merle noir

apprendre à faire la différence entre le merle noir et la grive musicienne, un article du bird-blog d'une histoire de plumes

Grive musicienne

Si le merle est peu farouche, la grive est en revanche beaucoup plus discrète et attentive à son environnement: elle fuit à la moindre alerte ! Si le merle est aussi bien frugivore qu’insectivore, la grive est bien connue pour son comportement de prédation sur les escargots. Elle le frappe en effet sur une pierre qui lui sert d’enclume jusqu’à ce qu’il soit débarrassé de sa coquille. Elle peut ensuite s’en délecter! Vous avez déjà observé un petit tas de débris de coquilles vides d’escargots? Une grive musicienne se tenait sûrement non loin!

Et c’est tout pour aujourd’hui !

Vous avez des questions? Une petite envie de papoter “oiseaux” ? Une histoire de plumes est sur FacebookTwitterInstagramPinterest et LinkedIn. Vous pouvez également utiliser le formulaire de contact!

Inscrivez-vous à la Lettre d'information d'une histoire de plumes

Sources et recommandations:

Share this post
  , , , , ,