La série de l’hiver : le Tarin des aulnes

Identifier

Nouvel épisode de notre Série de l’hiver ! Penchons-nous sur un petit passereau coloré qui visite régulièrement nos mangeoires : le Tarin des aulnes.

Le Tarin des aulnes : fiche d’identification

Zoom sur le Tarin des aulnes dans le nouvel article du Bird-Blog d'Une histoire de plumes

Petit passereau nordique, le Tarin des aulnes fait partie de la famille des Fringilles, ce qui en fait un cousin du Pinson des arbres et du Chardonneret élégant. Il partage avec eux certaines caractéristiques anatomiques comme ce bec conique plutôt robuste, outil précieux pour décortiquer les graines des conifères. La queue est courte et fourchue.

Lorsque nous l’observons dans nos régions, le Tarin des aulnes présente un plumage internuptial d’un jaune verdâtre plus discret qu’en période de reproduction. Il peut alors être facilement confondu avec le Serin cini, un autre fringille au plumage verdâtre présent une grande majorité de l’année dans nos jardins. Lorsque le mâle revêt son plumage nuptial, sa calotte, son front, son menton et les lores deviennent noirs (voir .

Quelque soit la période de l’année, le Tarin des aulnes est identifiable par les larges barres alaires qui sont présentes en plumages nuptial et internuptial. Le croupion et les côtés de la queue sont jaune vif. Autre critère d’identification : le bas des flancs est fortement strié.

Le Tarin des aulnes est particulièrement sociable. Que ce soit avec ses congénères ou avec d’autres fringilles, nous l’observons très souvent en groupes, en vol ou posés. 

Le Tarin des aulnes en trois chiffres :

  • Taille : de 12cm
  • Longévité : 11 ans
  • Poids : 10 à 14g

Pour en savoir plus sur la famille des Fringilles, retrouvez le numéro de la série « Une histoire d’Oiseaux » qui lui avait été consacré (clic-clic sur la vignette !)

Où observer le Tarin des aulnes ?

Zoom sur le Tarin des aulnes dans le nouvel article du Bird-Blog d'Une histoire de plumes

Dans le Paléarctique, le Tarin des aulnes se rencontre dans le nord de l’Europe, l’ouest de la Russie jusqu’au nord de la Mongolie et jusqu’en Europe du sud (uniquement dans les forêts de conifères). En hiver, nous accueillons les oiseaux migrateurs des populations des pays scandinaves et de Russie.

Ses habitats de prédilection

Zoom sur le Tarin des aulnes dans le nouvel article du Bird-Blog d'Une histoire de plumes

Concernant les individus qui nous rendent visite durant l’hiver, les habitats de prédilection restent avant tout les forêts de conifères et de bouleaux ainsi que les forêts d’altitude. Il peut délaisser les conifères mais reste un habitué des zones boisées. Durant la mauvaise saison, il se rapproche des parcs urbains ainsi que des habitations où des mangeoires peuvent lui donner un petit coup de pouce alimentaire.

Au menu du Tarin des aulnes

Zoom sur le Tarin des aulnes dans le nouvel article du Bird-Blog d'Une histoire de plumes

Comme tous les membres de sa famille, grâce à son bec spécialisé, le Tarin des aulnes est un spécialiste de la consommation de graines diverses, qu’elles viennent d’arbres ou de plantes (chardon, pissenlit…). En hiver, il est particulièrement friand des petites graines des aulnes, dépendance dont il tire son nom. Il peut s’observer aux mangeoires durant les hivers rigoureux où il peut venir se délecter de quelques graines de tournesol.

Comme les autres fringilles, il diversifie son régime alimentaire en période de reproduction et y introduit des protéines animales. Insectes (adultes et larves), araignées, vers…Autant de petites proies qui lui permettront de faire face aux forts besoins énergétiques de ses poussins qui seront essentiellement nourris de pucerons et de chenilles.

Pour se nourrir, le Tarin des aulnes est très agile. Probablement parce qu’il a l’habitude d’exploiter les cônes de pins, il sait se nourrir perché la tête en bas, dans la végétation.

Le temps des amours

Zoom sur le Tarin des aulnes dans le nouvel article du Bird-Blog d'Une histoire de plumesUn Tarin des aulnes mâle en plumage nuptial

Espèce forestière, le Tarin des aulnes va privilégier les résineux pour nicher. Il va installer son nid à l’extrémité d’une branche, bien au-dessus du sol. Comme chez la majorité des passereaux, c’est la femelle qui va couver les œufs, durant une dizaine de jours. Les petits, nidicoles, quitteront le nid au bout d’une quinzaine de jours seulement !

Des offrandes étonnantes

Comme chez bon nombre d’oiseaux, chez les tarins des aulnes, le mâle va offrir de la nourriture à la femelle afin d’attirer son attention et ses faveurs. En plus de montrer à quel point il sera un partenaire efficace, ces offrandes nuptiales permettent à la femelle de se préparer à la période exigeante de la reproduction, étape coûteuse en énergie dans son cycle de vie.

Mais, plus étonnant, on observe également des mâles offrant de la nourriture…à d’autres mâles ! Ce drôle de comportement serait lié au caractère sociable de ce petit passereau. Les petits groupes de tarins comportent en effet plusieurs mâles. Avant que les couples ne se forment pour la saison de reproduction, des conflits éclatent souvent entre mâles pour la conquête d’une femelle et d’un territoire. Aussi, le dominé d’un conflit va chercher à apaiser le dominant par une offrande de nourriture, bec à bec. Plus étonnant encore, le mâle dominant va continuer à réclamer de la nourriture au mâle soumis, sans qu’il y ait eu de nouveau conflit. Ainsi, durant toute la saison de reproduction, les conflits et l’agressivité sont évités !

Et pour conclure cet article, quelques images d’un beau mâle de Tarin des aulnes, en gros plan pour mieux apprécier les détails du plumage !

Et c’est tout pour aujourd’hui ! Vous avez des questions ? Une petite envie de papoter d’oiseaux ? Une idée de sujet, d’une thématique que vous souhaiteriez que j’aborde dans un article ? Retrouvez-moi sur FacebookTwitterInstagramPinterest et LinkedIn

Sources et recommandations :

Une histoire de plumes

Vous avez une question, une remarque, une suggestion ?

N'hésitez pas à me contacter en remplissant le formulaire ci-contre !

14 + 4 =

Anne Parisot

06 35 38 57 97

contact@unehistoiredeplumes.fr

Community Management

Rédaction de contenus

L'Atelier

Le Bird Blog

Mentions Légales

Politique de Cookies (UE)

Politique de confidentialité

Retrouvez Une histoire de plumes

sur les réseaux sociaux !

Copyright © 2024 - Une histoire de plumes - Tous droits réservés - Illustrations : Manon Tissidre - La Queue Touffue
error: Contenu protégé par des droits d'auteur !